top of page

"Troupisme" et "Patrouillisme"

"Troupisme" et "Patrouillisme", les deux dérives qui sévissent parfois dans le scoutisme dit "unitaire".

Petit rappel préliminaire: la troupe réunit plusieurs patrouilles autonomes avec à leurs têtes des Chefs de Patrouille (CP). Les activités de type réunions, sorties et WE sont vécues de façon homogène en patrouille ou en troupe. Les camps de Pâques ou d'été réunissent obligatoirement toute la troupe avec à sa tête le Chef de Troupe (CT). La troupe est gouvernée par la Cour d'Honneur avec à sa tête le CT.

La Haute-Patrouille (HP) regroupe la maîtrise de Troupe et les aînés des patrouilles. Elle peut être réunie pour une activité de cohésion ou de formation si le CT le juge nécessaire.

Le "troupisme" pointe son nez quand les activités de troupe prennent le pas sur les activités de patrouille, que la vie en patrouille et l'autonomie des CP sont restreintes. C'est le cas quand:

  • les WE de troupe sous l'autorité du CT deviennent la règle et que les patrouilles ne campent plus seules.

  • les CP n'envisagent que des sorties ou des réunions avec plusieurs patrouilles

  • les membres des patrouilles sont mélangés lors de grands jeux de troupe

  • les marches de troupe remplacent les raids de patrouille

  • les patrouilles ont un local commun de troupe sans coin/pièce dédié à chaque patrouille

  • les activités de HP sont fréquentes et qu'elles éloignent le CP de sa propre patrouille

  • le CT et ses assistants interviennent directement et régulièrement au sein des patrouilles

  • il n'y a pas de coins de patrouille en WE ou en camp et que les repas se prennent en troupe

  • ...

Le "patrouillisme" est tout aussi déviant que le "troupisme". Il apparaît quand la troupe et le CT ne sont évoqués que comme structure légale pour l'accueil de mineurs en camp. C'est le cas quand:

  • le CT et sa maîtrise sont absents pendant l'année et que les CP ne sont pas suivis

  • le CT évite volontairement d'avoir un local de troupe et demande à chaque patrouille de prendre un local éloigné des autres patrouilles

  • les patrouilles d'une troupe vivent éloignées de plusieurs dizaines de kilomètres (comme des Patrouilles Libres) sans jamais aucun jeu en commun

  • les patrouilles stagnent faute de compétition et de rencontre avec d'autres patrouilles

  • les camps de Pâques en troupe sont évités volontairement pour "préserver la vie de patrouille"

  • il n'y a pas de CdC réguliers

  • il n'y a plus d'objectifs de troupe définis pour l'année par la CdH (mission, création, organisation, style, esprit...)

  • les activités HP sont refusées par principe par le CT

  • ...

Vous l'aurez compris : entre la patrouille et la troupe c'est affaire d'équilibre!


Les troupes SUF seraient plus exposées au "troupisme" quand les troupes de l'AGSE seraient tentées par le "patrouillisme". Pour certains observateurs avisés, cela viendrait d'une différence d'objectif donné à la 1ère Classe: "pilier de troupe" pour les SUF dont les 1ère classe peuvent participer à la CdH; " pilier de sa patrouille" pour les Scouts d'Europe dont seuls les CP participent à la CdH. Si le curseur de la 1ère classe est positionné effectivement un peu différemment entre les deux mouvements, pas sûr que cela explique tout. Le profil du CT paraît bien plus source de dérives : il suffit qu'il n'ait pas le temps de s'occuper de la troupe ou qu'on lui ait rabâché sans nuance en CEP que la patrouille est la cellule de base du scoutisme (ce qui est vrai!) pour favoriser le "patrouillisme" ; à l'inverse s'il ne fait pas confiance aux CPs, que ceux-ci sont incompétents ou qu'il est mis sous pression par des parents inquiets, il préférera tout chapeauter et penchera vers le "troupisme".


Note: le "troupisme" à son stade le plus avancé devient du "louvetisme" pour adolescents.

189 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Commentaires


bottom of page