top of page

SUF St Omer: Un Couple "Prêt"

Charles et Anne Wallerand sont devenus en septembre 2022, le nouveau chef et la nouvelle cheftaine du Groupe SUF de St Omer. Speculator Audomari a eu le plaisir de leur poser quelques questions sous forme d'interview.


Speculator Audomari: Honneur aux dames! Chère Anne, peux-tu nous présenter succinctement la famille Wallerand?


"Nous avons 4 enfants : Luce 13 ans est chez les Guides, Louis 12 ans chez les Éclaireurs, Marie 9 ans chez les Jeannettes et Diane 6 ans attend de monter à la ronde avec impatience. Après avoir vécu 10 ans à Cassel, nous avons quitté la Flandre et sommes revenus dans l'audomarois à Longuenesse. J'exerce actuellement en tant qu'AESH au collège Saint-Bertin, Charles travaille dans un Office Public pour l'Habitat et s'occupe d'une direction en charge des projets de réhabilitation du patrimoine."


SA: Avec toutes ces charges familiales et professionnelles, quelle a été, Anne, ta première réaction à cette demande de service à la tête du Groupe?


"Cela a été une réelle surprise car nous ne nous attendions pas à être appelés dans cette mission. Cela a nécessité de bien discerner en famille, avec moi-même et avec mon mari avant de s'engager et de répondre oui à cet appel."


SA: Vous êtes tous les deux des anciens scouts et guides du Groupe SUF St Omer et vous avez déjà eu des fonctions dans des maîtrises d'unités. Charles, tu es pour ta part Routier Scout: comment s'inscrit cette nouvelle fonction par rapport à cet engagement RS? Anne, en parallèle de ton rôle de cheftaine, penses-tu poursuivre ta progression Guide-Aînée jusqu'à la parole de Feu?


Charles : "Cette nouvelle fonction s'inscrit dans la continuité des engagements déjà pris dans le passé et constitue une belle occasion de continuer à progresser au service du groupe, des familles et des scouts. Vivre à la manière d'un routier est un idéal à suivre. La mission de CG permet de continuer à cheminer dans cette direction."

Anne : "Je ne poursuivrai pas forcément ma progression de GA car la pédagogie des SUF réserve cette progression avant tout aux aînées âgées de 17 à 25 ans. Les engagements pris dans le Mariage, puis au sein de la famille auprès de mes enfants et désormais en tant que CG sont des signes vivants de ma progression. Je m'inspirerai de la progression GA pour me mettre au service des unités et des maîtrises à la lumière de la Parole de Feu."


SA: Anne et Charles, pensez-vous vous répartir le suivi des maîtrises et des aînés par branche Scouts/Guides?


"Non pas forcément, nous souhaitons faire face aux réalités du quotidien pour s'occuper au mieux des sujets, des unités. Faire preuve de complémentarité en fonction de nos faiblesses et de nos talents pour répondre aux sollicitations et aux besoins du groupe. Et puis il y a la mission qui nécessite de trouver un bon équilibre avec la vie familiale et professionnelle ... nous ferons de notre mieux!"


SA: Vous avez déjà vécu l'année dernière au sein de la maîtrise de Groupe. Charles, peux-tu nous donner un état des lieux du Groupe, ses points forts et ses faiblesses? As-tu déjà en tête des orientations pour le Groupe ou des projets pour la communauté des aînés?


"Le Groupe est bien vivant grâce a des familles bien ancrées dans l'histoire du groupe et il continue de se renouveler avec l'accueil de nouvelles familles. C'est un groupe dynamique avec un vrai sentiment d'appartenance à la grande famille scoute et au groupe de St Omer : son histoire et ses traditions. L'esprit scout est bien présent dans le groupe avec des aînés engagés et motivés. Les jeunes ont soif de scoutisme, de progression et de Foi. Ce sont autant de points forts sur lesquels s'appuyer. Les axes d'amélioration portent davantage sur la technique scoute vraisemblablement liée au fait que les SUF misent depuis quelques années plus sur la pédagogie et la progression lors des CEP que sur la TechniSUF. Les orientations pour la CDA tourneront autour des fondamentaux : progression, vie spirituelle, unité de vie, engagements, service, aventure."


SA: Un nouvel aumônier, M. l'abbé Roussel rejoint la maîtrise de Groupe. Anne, comment envisages-tu les rapports entre les chefs laïcs et l'aumônier?


"Un rapport de confiance, un soutien spirituel dans la mission de charge d'âmes confiée aux Chefs d'Unité. Mais aussi un soutien solide dans la progression des chefs et cheftaines que ce soit dans le compagnonnage, le départ-routier et la prise de flots."


SA: Charles, le Groupe vient de fêter les 50 ans du scoutisme unitaire audomarois. Comment devrait se vivre selon toi, la fraternité scoute inter-générationnelle?


"La fraternité inter-générationnelle se vit déjà grâce à certaines familles qui connaissent le groupe depuis des décennies et qui transmettent la flamme à leurs enfants présents actuellement dans le groupe. Cette fraternité pourrait être encore mieux vécue en invitant les anciens à certaines occasions : montées, veillées, messes par exemple. La venue de tous les CG depuis la création du groupe à l'occasion des 50 ans en est un exemple vivant qui a réuni plusieurs générations."


SA: Quels sont pour vous deux, les grands défis du scoutisme à l'horizon 2025 à l'échelle nationale et au niveau local?


"A l'échelle nationale et locale les grands défis sont multiples : continuer à faire grandir l'esprit scout, bien connaître et faire vivre la pédagogie SUF au sein des groupes, la progression et l'engagement des aînés, former les chefs et cheftaines, continuer à pouvoir camper à la scoute : feu, bois, installations, structurer le mouvement en pleine croissance tout en maintenant la structure légère mise en place dès l'origine entre le national et les groupes."


SA: En guise de conclusion, auriez-vous chacun une devise qui pourrait caractériser votre engagement actuel?


- l'aventure scoute : tout temps, tout terrain, tout prêt

- le scout est celui pour qui notre Seigneur Jésus est devenu quelqu'un





349 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentários


bottom of page