top of page

Scouter à la 3e St-Omer

Voici un article qui paraissait régulièrement dans le journal de troupe de la 3e St Omer. Il s'agit des grandes lignes de l'aventure scoute proposée dans les années 1980-90.

C'était direct, viril, sans concession ni chichis. Ca faisait sacrément envie!

Il y a néanmoins un point étrange qui mérite quelques précisions: le terme "Promesse" est remplacé par celui de "Serment". Mais la Promesse scoute est-elle un Serment?

Cette question est ancienne et fut l'objet de plusieurs études d'aumôniers scouts des années 1930 (notamment les abbés Colin, Valto, Jacquin) . Je vous livre quelques éléments issus de ces études.

"Sur mon honneur, avec la grâce de Dieu, je m'engage à servir de mon mieux Dieu, l'Eglise et la Patrie, à aider mon prochain en toutes circonstances, à observer la loi scoute"

  • La Promesse scoute n'est pas un serment, ni un voeu.

  • Ce n'est pas une Promesse faite à Dieu; ce n'est même pas une Promesse faite devant Dieu. "avec la grâce de Dieu", ne veut pas dire "à Dieu" ou "devant Dieu". Elle est cependant faite sous le regard de Dieu.

  • La Promesse scoute est un choix libre et personnel qui engage le scout devant témoins à donner à sa vie une certaine orientation, une ligne de conduite. Il y aura manquement à l'engagement que lorsque ce manquement deviendra une habitude acceptée et non un simple acte isolé.

  • Le scout s'engage sur son honneur, il engage son amour-propre devant témoins pour diminuer les chances d'infidélité. C'est donc vis-à-vis de lui-même que le scout s'engage. Faute de tenir sa Promesse, il consent à "perdre la face" et son honneur.

  • La Promesse scoute:

    • lorsqu'elle sanctionne une obligation grave (service de Dieu, respect aux parents, article 10), ne constitue pas une aggravation du devoir déjà existant.

    • lorsqu'elle sanctionne une obligation légère (courtoisie, petits services), ne saurait rendre grave cette obligation et faire passer dans le domaine du péché mortel ce qui est véniel par nature.

  • Le scout par son choix s'est constitué en exemple, il sait qu'on a les yeux fixés sur lui, que son seul honneur n'est pas en jeu, mais aussi l'honneur du scoutisme.

  • La Promesse fait le scout. Il le reste si la ligne de conduite est maintenue et qu'il ne se considère jamais comme arrivé.


51 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Commentaires


bottom of page