top of page

Camp Lacustre

Construire les installations de patrouilles sur les bords d'un lac (sur l'eau et sur la berge) : c'est l'idée du "camp lacustre".

Et si c'était une solution aux restrictions actuelles des feux à proximité des forêts?

Le camp lacustre sent bon l'aventure et le défi technique. Décidé en Cour d'Honneur (CdH) en début d'année, il ne s'improvise pas : il nécessite à la fois un effort de recherche de lieu adapté et des patrouilles solides, homogènes en âge et expérience scoute pour ne pas se transformer en camp sous-marin.


Je n'ai pas eu la chance de réaliser ce type d'installation, je transmets donc les conseils de l'albatros de la 15e Paris (SUF) de 1990.

La conception de la structure porteuse est essentielle: elle doit assurer la stabilité de l'ensemble sans l'ancrage au sol habituel.

La nature du fond du lac (dur ou vaseux), sa profondeur (il faut avoir pied) et son dénivelé doivent être correctement identifiés afin de construire aux bonnes dimensions les deux supports latéraux de la structure. Cette première étape se passe sur la terre ferme.

Ensuite, la patrouille transporte et met à l'eau chaque support latéral qui doit tenir debout sans ancrage (l'utilisation d'une conception en trépied, en rouge sur le schéma ci-dessous, est donc une solution).

Une fois les supports latéraux correctement placés et la planéité vérifiée, les traverses peuvent être installées pour permettre enfin la mise en place des éléments de confort : table, coin feu, hamacs, plateforme...

La troupe 3e St-Omer a vécu un camp lacustre au milieu des années 1980 (laissez un commentaire si vous connaissez l'année exacte et le lieu).




28 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentarios


bottom of page