top of page

L'Équilibre Scout

Par Louis D., ancien scout, routier et ACT audomarois

Être prêt ! C’est se préparer, s’entraîner, et aussi après se maintenir. Les capacités et aptitudes

intellectuelles sont une chose, la forme physique et l’hygiène de vie en sont une autre. Ces

éléments sont des piliers fondamentaux pour un vrai scout ou « post-scout » digne de cette

appellation, dans la vie de tous les jours. Pour faire simple : un corps sain dans un esprit sain

comme le mentionnait Rabelais.


Le sport, le culte du corps avec justesse est donc une discipline à mettre en place

quotidiennement. Ne fait-on pas un dérouillage aux éclaireurs tous les matins ?


Baden Powell ne disait-il pas concernant les spiritueux : « Un verre oui, le deuxième c’est déjà

céder à la tentation et le troisième n’en parlons pas ».


Ce style de vie permet de créer ou de devenir un scout prompt et complet, avec des bons

réflexes, une analyse pragmatique, des actions cohérentes menées par des décisions en

alignement avec nous-mêmes. Pour cela, il faut donc «travailler» sur soi, s’entraîner

régulièrement. Nous sommes des êtres inachevés comme le disait l’empereur romain Marc-

Aurèle.


Sans être trop rigide et trop dur avec soi, cette discipline permet de développer ses capacités, sa

confiance en soi et de se rapprocher du meilleur de nous-mêmes, de son idéal personnel,

inatteignable car infini. On pourrait dire que c’est une forme de progression par étapes. La

progression n’est-elle pas dans l’ADN du scout ?


L’Homme doit trouver son rythme, sa mesure pour développer son propre potentiel. Cet équilibre

est sensible et difficile à mettre en place. Il faut être capable et c’est parfois complexe avec des

enfants de se dégager du temps pour soi pour ce type d’activités. Je n’oublie pas la lecture,

l’écriture, la méditation sous ces différents formes qui permettent de développer de la sagesse et

du discernement.


Etre scout c’est donc chercher cette harmonie individuelle, dans l’effort qui engendre du plaisir

afin de mener sa propre progression, tel un athlète mais à son niveau évidemment. Le sport, la

respiration, le corps sont des éléments clés.

« La discipline du souffle. l’Homme moderne respire trop vite et jamais à fond. Un rythme

respiratoire lent et profond augmente extraordinairement les capacités de maîtrises nerveuses et

d’attention intellectuelle. » Michel Menu


Les dessins de Pierre Joubert en témoignent avec des garçons bien proportionnés, toniques et

agiles. Une bonne maîtrise de son corps permet une meilleure confiance et une maîtrise de ses

émotions. Ne prenons-nous pas les pires décisions lorsque nous sommes en colère ?



Il ne faut donc jamais s’arrêter comme disait BP ; jusqu’à ses derniers jours il montait à cheval

afin de se dépenser, d’évacuer une certaine énergie et ainsi se vivifier.


A nous de trouver, de combiner, d’alimenter, d’entretenir notre motivation, notre moteur en

carburants de qualité ! Certaines pratiques comme le Tai-chi semblent au premier abord amusantes et

sans intérêt mais en fait elles permettent un rééquilibrage des énergies, des émotions, de moins cogiter et d'être plus attentif à notre environnement.


Un scout dans le coup est donc en alerte à tout ceci afin de donner toujours le meilleur de lui-

même, de gagner en contrôle de soi, de rester ou devenir pleinement scout !

35 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentarios


bottom of page